L’ogre moderniste.


L’ogre moderniste.

Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme. Saint Augustin
Il n'y a point de chemin vers le bonheur, le bonheur est le chemin. Lao Tseu

Très chers tous,
Je vais passer pour un râleur anachronique alors que je ne suis qu’observateur. D’où l’envoi d’extraits d’un excellent texte de monsieur Dupuis, présentant l’évolution rapide de la société sur à peine deux ou trois générations… Point besoin de lire si vous savez déjà que nous sommes actuellement dans un monde ayant oublié les pratiques vitales simples, subissant les industries et commerces devenus abusifs, et entré dans l’esclavage intellectuel grâce à l’outillage moderne, et aux robots nous ressemblant de plus en plus.
En échange de quelques nouvelles aides au travail et de beaucoup de jeux.
J’ai fait partie de ceux qui ont développé l’électronique moderne, en pressentant les usages commerciaux déviés des buts scientifiques. Cela rapportait des bénéfices, dont une partie permettait la continuité des recherches de plus en plus complexes. Car travaux et recherches sont utiles pour l’avenir de l’humanité. Les jeux, autre carburant de l’esprit, restent nécessaires. Tant que le moteur ne s'emballe pas.
Il est bien plus difficile d’étudier et de connaître, que d’utiliser les objets dérivés qui découlent des résultats obtenus. Déjà la télévision donnant la chère image vulgarisée, aida à transformer la curiosité naturelle en acquisition de perceptions : pour génies ou esclaves, selon l'individu. Mais bien moins de génies… Là était le danger…
Ce système s'attaque désormais à l’esprit, tous les cerveaux doivent raisonner pareillement...
Les très nombreux acheteurs de ces luxueux jouets simplifiés, redonnent de l’argent aux « créateurs ». Et on recommence… on « crée »…les dérives augmentent... Actuellement, les Smartphones pour les enfants dès six ans, clientèle potentielle, et encore plus malléable. Ne serait-ce pas aller trop loin, pour les petits humains ?
La boucle est entretenue, l’accroissement de la demande sera satisfait par une minorité qui englue de plus en plus un monde entier devenu « joueur demandeur hypnotisé ». L'argent est un roi tyrannique. Là est le danger.
Impossible à contrôler !
Et personne ne veut entendre les risques dénoncés de cette « habitude au bonheur excessif » qui s’installe, au moins dans l’esprit, dans des régions entourées de désireux désargentés.
Tout cela sur notre petite Terre qui ne le permettra peut-être plus, dans un futur assez proche :
En 2040, huit milliards de joueurs ? Combien d'arbitres ?
Bonne lecture, en riant, ou sérieusement…
Janclode.

 

Retour page d'accueil.

JCS, apprenti Web-user, vous salue bien. A bientôt !